Retrouvez toutes nos collections

Vous cherchez le meilleur jeu d’échecs ?

World-of-chess.fr est votre distributeur de pièces de jeux d’échecs, de plateaux, de tables et de tout autre accessoire pour toutes les bourses. Allant des modèles les plus modestes aux modèles les plus luxueux, la plupart de nos articles sont certifiés de qualité. 

Nos clients sont des joueurs de jeu d’échec de tournois, des écoliers, des jeunes et des plus âgés. Mais aussi des collectionneurs passionnés ou encore des adeptes de déco maison insolites !

Produits phares world of chess

Tables de jeu d’échecs

Oui, vous ne rêvez pas ! Nous avons une collection de tables complètes avec plateau et pièces comprises pour les plus grands fans de ce jeu millénaire.  

Tables de jeu d'échecs
333-1-Pièces-échecs-plastique-non-lestées-Staunton-6

Les bons plans de l'ete 2020

Ne ratez pas une occasion de jouer dehors !

Nous avons des jeux d’échecs complets faits pour jouer dans le jardin ou en pique nique ! Certains modèles sont même géants ! Parfait pour amuser vos amis et tout la famille.

Jeux d'échecs de jardin

Nos Garanties World Of Chess

Jeu d'échecs : règles du jeu, types et utilité

Une grille de 64 cases, un damier noir et blanc (ou clair et foncé), des pièces hautes en couleur, deux adversaires. C’est tout ce dont vous avez besoin pour vous lancer dans une partie d’échecs ! La Fédération Internationale des Echecs avance l’impressionnant chiffre de 600 millions de joueurs affiliés… ce qui nous fait au bas mot plus d’un milliard de joueurs en comptant les amateurs. Il faut dire que les échecs ont fêté leurs 15 siècles d’existence depuis leur invention supposée du côté de l’Inde ou de la Perse.

Comment choisir votre jeu d’échec ?

Avant de pouvoir vous lancer dans des parties endiablées, rythmées par les coups spéciaux, les attaques et les stratégies inspirées par les parties légendaires heureusement documentées sur YouTube et autres plateformes vidéo, vous allez devoir passer par la case de l’achat de votre jeu d’échec.

L’offre est vaste. A chaque profil son kit d’échecs. Les matériaux les plus utilisés sont le bois, le métal et le plastique, pour les kits d’appoint. Commencez par fixer votre objectif : décoration d’une pièce à vivre ? Optez pour un échiquier et des pièces faits main, par un artisan qui travaille le bois, le marbre ou encore l’albâtre. Si vous souhaitez simplement apporter une touche rétro, vintage ou intello à votre intérieur, vous pouvez vous contentez d’une ou de deux pièce(s) géante(s), avec un Roi et une Reine, par exemple, sous forme de bibelot ou d’objet d’art.

Si vous jouez de manière régulière, chez vous, mais aussi dans les transports en commun, sur votre lieu de travail pendant la pause café ou encore au parc du coin, vous pouvez opter pour un échiquier en plastique, préférentiellement avec des pièces magnétiques pour une meilleure stabilité. Vous pourrez ainsi jouer en toutes circonstances, sans craindre que les pièces ne tombent à cause des secousses (métro) ou du vent (jeu à l’extérieur).

Comment positionner les pièces sur l’échiquier ?

Le positionnement des pièces sur l’échiquier ou la table d’échiquier doit être maîtrisé par le joueur. Cela fait partie des règles de base, au même titre que le comportement de jeu de chaque pièce. En maîtrisant ces deux éléments, vous allez pouvoir jouer vos premières parties sans forcément avoir connaissance des attaques et des stratégies.

L’échiquier se compose de 64 cases, avec 8 colonnes et 8 rangées, alternant le blanc et le noir ou, à défaut, une couleur claire et une couleur sombre (généralement des nuances de marron). Pour faciliter votre repérage, vous pouvez compter sur un système d’identification comparable à celui du jeu de la bataille navale. Les rangées sont numérotée de 1 à 8 (le chiffre 1 représentant la rangée inférieure), et les colonnes sont classées de « a » à « h » (« a » étant la colonne la plus à gauche).

Vous allez donc logiquement retrouver face à vous une première rangée avec les cases a1, b1, c1, d1, e1, f1, g1 et h1 ; puis une seconde, avec les cases a2, b2, c2, d2, e2, f2, g2 et h2, etc.

Installons à présent les pièces. Là encore, il faut maîtriser la règle, car vous n’avez aucune marge de manœuvre. Le positionnement est une donnée, et une stratégie de jeu. Après quelques parties, le positionnement devra un automatisme, comme le serait le positionnement des boules sur un billard. Tout d’abord, veillez à ce qu’une case blanche soit située en bas à droite de votre jeu. L’échiquier est alors bien positionné, et vous pouvez commencer à placer vos pièces.

Sur la première rangée, la plus proche de vous, vous allez mettre vos deux tours dans les deux extrémités de l’échiquier, puis les cavaliers et ensuite les fous, dans cet ordre. Il ne vous reste alors que deux cases libres sur cette rangée. La Reine sera placée sur la case de sa couleur, et enfin le Roi sur la dernière case restante. Pour finir, vous devez installer l’ensemble de vos pions sur la rangée suivante. Ils sont en effet en première ligne, pour repousser les attaques de l’adversaire.

Les différentes pièces du jeu d’échecs

Une fois le positionnement sur l’échiquier maîtrisé, vous pouvez vous attaquer aux pièces d’échec. Leur comportement sur l’échiquier est particulier, avec des possibilités propres à chaque pièce. Là encore, quelques parties vous permettront d’intégrer ce mode opératoire dans vos automatismes de jeu. Le jeu d’échec se compose de 32 pièces, 16 pour chaque joueur. Chaque joueur dispose d’un Roi, d’une Reine, de deux Cavaliers (ou Chevaliers), de deux Fous, de deux Tours et de huit pions. Voyons maintenant comment chaque pièce évolue sur l’échiquier.

#1 Le Roi

Prenez garde à bien surveiller votre Roi ! C’est en effet la pièce que votre adversaire va essayer d’abattre par tous les moyens. S’il y arrive, vous perdez la partie. Il est important que vos autres pièces le défendent, d’autant que le Roi ne peut se déplacer que d’une seule case (dans toutes les directions). C’est donc une pièce capitale… mais plutôt faible.

#2 La Reine (ou la Dame)

La Reine est la pièce toute puissante. Elle peut se déplacer dans n’importe quelle direction, sans restriction sur le nombre de cases. Elle sera également la cible de votre adversaire, mais son élimination ne signifie pas la fin de la partie.

#3 Le Fou

Le Fou bouge seulement en diagonale, sans restriction du nombre de cases. Il reste ainsi toujours sur sa couleur de départ. Vous avez donc un Fou sur la case blanche, et un autre sur la case noire.

#4 Le Cavalier

Le Cavalier est le seul à pouvoir passer au-dessus des autres pièces présentes sur l’échiquier. Il se déplace de manière spéciale, en « L », alternant ainsi à chaque coup la couleur sur laquelle il se trouve. Pour le débutant, le Cavalier peut avoir un schéma imprévisible.

#5 La Tour

La Tour peut évoluer de manière verticale ou horizontale, au nombre de cases voulu et sans restriction.

#6 Le Pion

Le pion avance droit devant lui, d’une seule case, hormis au premier tour où il peut avancer de deux cases. Il prend par contre les pièces adversaires en diagonale (toujours d’une seule case). Et attention à ne pas le sous-estimer ! En effet, si vous parvenez à amener un pion sur la dernière ligne, ou la première ligne de la rangée adversaire, vous allez pouvoir l’échanger contre une Reine, un Fou, un Cavalier ou une Tour.

Apprendre les règles du jeu d’échecs

Les règles du jeu d’échecs ne sont pas aussi compliquées qu’on pourrait le croire. Cela demande certes de la concentration et de la patience, mais vous allez rapidement les assimiler, avec une petite documentation et quelques parties d’initiation. Lors d’une partie d’échecs, les joueurs jouent chacun leur tour. L’objectif est en effet de placer le Roi adverse en situation d’échec. Il existe plusieurs cas de figure :

  • Pat : si le Roi n’est pas encore en position d’échec, mais il ne peut pas bouger sans se mettre en situation d’échec, la partie est alors déclarée nulle ;
  • Mat : le Roi est en situation d’échec et ne peut sortir de cette situation, que ce soit en bougeant ou en plaçant une autre pièce pour le protéger. L’adversaire peut annoncer « Echec et mat », mais ce n’est pas obligatoire, il est le vainqueur de la partie.
  • Partie nulle : les joueurs peuvent décider d’un commun accord de mettre fin à la partie s’ils se retrouvent bloqués. C’est notamment le cas s’ils ont chacun joué 50 coups consécutifs sans avoir réussi à faire de prise ou de poussée de pièce, si le même mouvement se reproduit trois fois ou encore si les pièces restantes ne permettent pas d’arriver à un mat ou un pat (notamment lorsque l’échiquier n’a pas plus que les deux rois).
Comment apprendre à jouer au jeu d’échec ?

Si vous vous demandez comment jouer au jeu d’échec, il faut vous rappeler d’une chose : Rome ne s’est pas faite en un jour ! Soyez patient, indulgent envers vous-même, et surtout, pratiquez ! Si vous n’avez pas d’adversaire avec qui vous initier, jouez en ligne ou optez pour un jeu d’échecs électronique qui vous permettra de vous mesurer à l’Intelligence Artificielle selon votre niveau. C’est en effet en vous exerçant régulièrement que les bases deviendront des automatismes. Vous pourrez par la suite visionner quelques parties légendaires sur YouTube pour acquérir de nouveaux coups et de nouvelles stratégies de jeu.

Jouer aux échecs ne se limite pas à seulement déplacer des pièces aléatoirement. Il s’agira d’être fin stratège, d’anticiper les différents scénarii et d’agir en conséquence, en arbitrant et parfois en sacrifiant certaines pièces pour protéger son Roi. Vous allez apprendre à optimiser votre ouverture de jeu et à contrôler certaines cases stratégiques qui vous permettront d’avoir la main sur le jeu.

Le guide des règles des échecs
Comment jouer aux échecs ?
Les différentes tailles d'échiquier

Témoignages de nos clients

Restons en contact